Les invités du salon

Serge Joncour
unknown-1
Le huit novembre dernier, il a eu le bonheur de recevoir le prix Interallié. Ce prix prestigieux récompense son dernier livre : Repose-toi sur moi  déjà un succès de librairie et l’un des rares romans optimistes de cette fin d’année 2016. C’est une histoire d’amour entre deux êtres solitaires. Serge Joncour, a obtenu plusieurs autres prix pour ses œuvres précédentes. Parmi elles, L’Ecrivain National, merveilleux et déroutant roman paru en 2015, finaliste du prix Renaudot, ou L’Idole, prix de l’humour noir, adapté au cinéma par Xavier Giannoli sous le titre de Superstar. Serge Joncour est aussi scénariste, et dans ce domaine il a signé le scénario du film Elle s’appelait Sarah adapté du livre de Tatiana de Rosnay. Serge Joncour est aussi un homme de radio puisqu’il participe à l’émission culte de France Culture, Des Papous dans la tête.

 

Nancy Huston
NHustonNB�Fanny_Dion   B-2
Désormais fidèle du Salon Plumes en Berry, Nancy Huston revient pour la troisième fois avec un nouveau roman, Le Club des miracles relatifs, un livre salué par les libraires et la critique. C’est une oeuvre inspirée de faits réels autour des ravages humains et écologiques de l’extraction du bitume des sables dans la province de l’Alberta au Canada, dont la romancière est originaire.
On le sait, la carrière de Nancy Huston est immense et couronnée de nombreux prix dont le Goncourt des Lycéens, le prix du livre Inter, pour Instrument des Ténèbres, le Femina pour Lignes de Faille, sans oublier des œuvres fortes comme le Cantique des Plaines, ou l’Empreinte de l’ange…Elle est également auteur de théâtre, scénariste, comédienne, chanteuse de Jazz.

Georges Lemoine
C’est l’illustrateur de très nombreux livres écrits par des auteurs prestigieux. Marguerite Yourcenar, Jean-Marie Le Clezio, Prix Nobel 2008, Michel Tournier…surtout aux Editions Gallimard, dans le département jeunesse, également. Il est également auteur d’ouvrages sur des villes. Récemment, la médiathèque de Châteauroux l’a accueilli pour une exposition au cours de laquelle le public a pu s’émerveiller devant son travail tellement poétique et sensible. Il vit depuis quelques années dans l’Indre. La petite nageuse du Nil et La Sagesse du maître de thé sont les deux derniers livres qu’il vient d’illustrer.

 

Bernard Le Coq
Natif du Blanc, sa carrière de comédien est immense. Si elle très prolixe à la télévision dans des feuilletons et des téléfilms couronnés par des prix de meilleur acteur, notamment pour le très beau Mémoires en Fuite de François Marthouret, il n’a cessé de fréquenter les plateaux de cinéma, depuis ses débuts en 1967. Il obtient alors très vite des rôles importants, tourne avec les réalisateurs et acteurs les plus célèbres.
Avec Maurice Pialat et aux côtés de Jacques Dutronc dans Van Gogh, il est nominé pour le César du meilleur acteur dans un second rôle, récompense qu’il obtient, quelques années plus tard, pour son interprétation d’un professeur spécialiste des troubles de la mémoire dans le très beau film Se Souvenir des Belles Choses avant d’être à nouveau nominé pour ses interprétations de Jacques Chirac, dans le film La Conquête et le Téléfilm La Dernière Campagne de Bernard Stora. Et dans sa longue filmographie, on pourrait citer encore Capitaine Conan, Joyeux Noël, La Fleur du Mal, L’Occitanienne dans lequel il interprète Châteaubriand, le rôle principal.
Depuis 1967, sa présence est constante sur les écrans, sans oublier, chaque année, son personnage de Jacques Beaumont, depuis 1992, dans la famille formidable.

 

Penny Watson Webb
Depuis 2013, la vie de Penny a pris les habits d’Harlequin. Elle est devenue une auteure phare, de HQN, la collection numérique de la célèbre maison d’ Editions. La jeune auteure y a déjà signé sept histoires. Elle vient de s’installer en Indre et participera pour la première fois au salon Plumes en Berry. Elle présentera son premier roman en version papier : A la Merci des Rois édité chez VBF éditions. Une romance d’amour sur fond de guerres fratricides en pleine période mérovingienne.

 

Juliette Bouchet
L’an dernier, elle présentait son premier roman Le Double des Corps, écrit à Vierzon où elle vit depuis quatre ans, après une belle carrière de mannequin à Paris. Elle revient à Saint-Maur avec son second roman, Avant j’étais juste immortel, toujours publié aux édition Robert Laffont. Cette fois, elle met en scène un vampire qui a besoin de se nourrir bio et doit rechercher pour satisfaire sa soif de sang des victimes non polluées. Avec ce second livre elle aborde avec beaucoup d’humour des thèmes qui lui sont chers : écologie, qualité de la vie.

Publicités